LES PRINCIPALES NOTIONS A CONNAITRE SUR LES POMPES A CHALEUR



LES DIFFERENTS TYPES DE POMPES A CHALEUR


Les pompes à chaleur dites air/air ou climatisation réversible

Elles prennent les calories dans l'air extérieur pour les restituer dans l'air du local à chauffer et inversement pour le refroidir.

Les pompes à chaleur air/eau

Les calories captées dans l'air extérieur sont restituées à l'eau de l'installation de chauffage (radiateurs, plancher chauffant ...). Elles peuvent sous certaines conditions faire du rafraîchissement.

Les pompes à chaleur eau/eau ou géothermie

Les calories sont récupérées dans l'eau glycolée qui circule en boucle fermée dans la terre soit par capteur plan (horizontal) ou par forage vertical. Elles sont ensuite restituées à l'eau de l'installation de chauffage. Le fonctionnement de ce système est très performant compte tenu de la stabilité de température de l'eau glycolée.

Les pompes à chaleur eau/eau aquathermie

Les calories sont récupérées dans une nappe phréatique par forage pour les envoyer dans l’eau de l'installation de chauffage.



PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT


Le fluide frigorigène contenu dans la pompe à chaleur passe de l'état liquide à l’état de vapeur dans l’évaporateur. C'est au cours de ce changement d'état (évaporation) que le fluide se charge en calories au contact de l'air ou de l'eau (selon le type d'appareil).
Cette vapeur passe dans le compresseur, c'est lui qui fait circuler le fluide dans la pompe à chaleur et le fait passer de l'état de vapeur basse pression à l'état de haute pression, haute température (compression des vapeurs).
Ces vapeurs haute pression et haute température passent ensuite dans le condenseur qui à l'inverse de l'évaporateur va faire passer le fluide de l'état de vapeur à l'état liquide au contact de l'air ou de l'eau (selon le type d'appareil). C'est au cours de ce changement d'état (condensation) que le fluide frigorigène cède ses calories à l'installation de chauffage.
Dernière étape du cycle, le fluide en sortant du condenseur à l’état liquide est détendu par le détendeur (il passe de l’état de liquide haute pression à l’état de liquide basse pression et basse température) et est de nouveau évaporé dans l’évaporateur.
Ce sont les changements d'état (évaporation et condensation) qui permettent au système de capter et restituer des calories gratuites de l'air ou du sol. Pour simplifier, on peut considérer que la consommation électrique principale d'une pompe à chaleur est celle consommée par le compresseur qui permet de faire circuler ces calories gratuites de l'évaporateur au condenseur. Pour 1 Kilowatt électrique consommé, la pompe à chaleur est capable dans de bonnes conditions de fonctionnement de restituer 3 à 3,5 Kilowatts Thermiques voir plus. C'est ce que l'on appelle le COP (coefficient de performance).

Attention ! Dans de mauvaises conditions de fonctionnement, la pompe à chaleur peut être très énergivore et il est souvent difficile de s'en rendre compte avant la réception de la facture d'électricité. D’où l'utilité d'une révision annuelle.